Le durian, un fruit typique et très spécial de Singapour…

Singapour, c’est la réussite économique, le port, les hauts buildings, le classe coloniale du Raffles ou du Fullerton, l’architecture futuriste du Marina Bay Sands, le célèbre Merlion… mais aussi un fruit !

La forme surprenante de l'opéra de Singapour vient d'un fruit, le durian

Et oui, il existe un fruit typique de Singapour que ses habitants consomment sans modération. Ce fruit est tellement présent dans les habitudes gastronomiques locales que sa forme et sa peau ont servit de modèle au toit de l’Opéra de la ville… Ce fruit s’appelle le durian (on le trouve dans toute l’Asie du Sud Est mais c’est à Singapour qu’il est particulièrement apprécié…).



Le durian est assez spécial. On l’aime ou on le déteste. Parfois c’est même les deux à la fois. Quand on dit « spécial », certains, comme nos amis de VisiterSingapour.com, le qualifient de « terrible » !

Comme le rapportait un naturaliste britannique, dont les propos sont reproduits sur la fiche wikipedia du durian (dont sont tirées les trois citations qui suivent…): « la chair n’est ni acide ni sucrée ou juteuse ; et pourtant le fruit ne revendique ni n’a besoin d’aucune de ces qualités, car il est parfait en lui-même (…) plus vous le mangez, moins vous serez enclin à vous arrêter (…) manger du durian est une nouvelle sensation qui vaut en elle-même un voyage vers l’Asie ».

Le durian, un fruit qui ne laissera pas votre nez indifférent

Plutôt engageant pour l’instant… Sauf qu’une autre source se montre plus nuancée, surtout vers la fin : « son goût et sa saveur ne peuvent être décrits que par le qualificatif… d’indescriptible, quelque chose que soit vous adorerez, soit vous détesterez. Votre haleine ressemblera à celle que vous auriez si vous aviez embrassé intensément votre grand-mère morte depuis des lustres ».

Une dernière, quant à elle, ne fait plus du tout dans la nuance : « son odeur peut être décrite comme celle des excréments de porc, de térébenthine et d’oignons, le tout garni par une vieille chaussette. On peut le sentir loin à la ronde« .

le durian est interdit dans le métro de Singapour et en bien d'autres endroits à cause de son odeur

Car qu’on aime ou qu’on déteste le consommer, tout le monde sera d’accord sur le fait que dès qu’il atteint une certaine maturité, le durian pue ! Il renifle, il schlingue, il fouette, il schnoufe… C’est une horreur, une véritable infection, une calamité ! A tel point que le fruit est interdit dans de très nombreux lieux publiques (transports, aéroports, hôtels…).

Si vous allez à Singapour, vous risquez fort d’être confrontés à l’odorant durian. C’est un peu comme le « Kloug » du Père Noël, c’est un peu aussi comme un camembert bien avancé pour un étranger, vous risquez d’avoir à faire preuve d’une forte volonté pour le goûter une première fois… Mais aussi surprenant que cela puisse paraître, vous risquez aussi de beaucoup apprécier ce fruit étonnant et spécial qui fait partie intégrante de la culture culinaire de Singapour.

Laisser un commentaire

Ce site est susceptible d'utiliser des "cookies". Plus d'informations...